Logo de Keley Consulting
Menu burger à 3 traitsCroix blanche de fermeture du menu

NOS PUBLICATIONS À TÉLÉCHARGER

Livres blancs, études, enquêtes, réflexions... nous publions régulièrement des documents que nous mettons gratuitement à disposition de nos visiteurs. Si vous souhaitez les télécharger, nous vous demandons juste de remplir un formulaire.

Gestion des irritants clients : comment traquer les angles morts de l’omnicanalité

Ce année encore nous participons à l'indispensable Digital Benchmark Yearbook publié par l'EBG. Nous avons rédigé le chapitre destiné aux irritants clients. Quelles méthodes, technologies et compétences peuvent aider à les limiter voire à les supprimer ?

Gestion des irritants clients : comment traquer les angles morts de l’omnicanalité

Vos données sont confidentielles et ne seront pas transmises à des tiers.

Merci ! Votre demande a bien été prise en compte. Cliquez sur le lien suivant pour obtenir le document
Obtenir le document
Désolé ! Votre message n'a pu être envoyé.

La collecte des informations demandées est nécessaire au traitement de votre demande par Keley, unique entité habilitée au traitement. Elle vous permettra de recevoir le document demandé, de faire partie des destinataires de notre newsletter mensuelle et potentiellement d'être contacté par nos équipes pour des enquêtes ou à des fins commerciales. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de nous en faire la demande par email à l’adresse communication@keley-consulting.com.

Extrait

À l’heure de l’hyperchoix, le consommateur est plus que jamais exigeant et infidèle. Or, un parcours omnicanal est jalonné d’irritants potentiels : attente trop longue, tarifs mal compris, accrochage verbal avec un livreur trop pressé, problème technique sur le Web...

Les marques en sont bien sûr conscientes, mais leur diagnostic est souvent incomplet car il fait l’impasse sur deux angles morts décisifs :

• “La longue traîne” : en ne traitant que les irritants les plus répandus et les plus intenses, on peut vite faire l’impasse sur ceux qui ne touchent chacun qu’une population plus faible.
• “L’effet cocktail” : comme pour les interactions médicamenteuses, c’est souvent l’addition de plusieurs irritants, même de faibles intensités, qui peuvent faire franchir le seuil de tolérance des consommateurs.

  1. Mettre en place de nouvelles logiques de détection pour mieux capter les angles morts
  2. Reconstituer une vision client unifiée, un travail nécessaire pour une analyse fructueuse
  3. Dépasser les contraintes internes poru assurer une intervention globale et efficace
  4. Conclusion : capter, analyser, résoudre