EXPERTISE + LIBERTÉ
= OPINIONS

Trringo, le "Uber" des fermiers indiens

Publié le
26/10/2016
|
Daphné Savoundiraradjane
|
Uber
Publié le
26/10/2016
Daphné Savoundiraradjane
|
Uber

Commander une voiture avec chauffeur avec son smartphone ? Rien de plus simple aujourd’hui. Mais commander un tracteur avec chauffeur ? Une start-up indienne s’est lancée sur ce créneau prometteur.

Commander un tracteur pour labourer son champ est dorénavant possible en Inde grâce à l’application Trringo. Cette start-up appartient à l’entreprise Mahindra & Mahindra, constructeur de voitures et de machines agricoles. S’inspirant du modèle économique d’Uber, Trringo propose aux fermiers indiens de commander des tracteurs selon leurs besoins. Cela leur permet d’améliorer leurs performances agricoles à moindre coût.

Les fondateurs de l’application sont partis d’un constat simple : en Inde, beaucoup de « petits fermiers », qui possèdent moins de 2 hectares, n’ont pas les moyens d’acheter leur propre tracteur. C’est là qu’intervient Trringo. L'application met en relation ces fermiers avec des entrepreneurs locaux qui possèdent l’équipement nécessaire. Ou leur propose une location de tracteur via Mahindra & Mahindra.

Entre 5 et 9 euros de l'heure

« Nombre de locations se font de manière désorganisée, c’est-à-dire que les petits fermiers empruntent des tracteurs et de l’outillage agricole à des fermiers plus riches. De plus, beaucoup de fermiers dépendent de plusieurs loueurs pour leurs besoins en équipement. Notre modèle réunit la majorité des équipements que les fermiers veulent sous un même toit », a déclaré Arvind Kumar, CEO de Trringo au Times of India.

La location d’un tracteur pour une heure coûte entre 400 et 700 roupies, soit entre 5 et 9 euros, et inclut un chauffeur expérimenté. Pour comparaison, l’achat d’un tracteur revient entre 250 000 et 1 million de roupies (soit entre 3 400 et 13 700 euros).

Trringo s’est donné pour mission de révolutionner la manière dont on peut envisager l’agriculture en Inde. Sachant qu’il existe plus de 136 millions de « petits fermiers » dans ce pays, l’entreprise se positionne sur un marché prometteur.

L'interface de l'application mobile Trringo
L'interface de l'application mobile Trringo

Néanmoins, il existe un seul obstacle au développement de Trringo : selon de récentes études, seuls 9% des Indiens habitant en zone rurale ont accès à Internet. Difficile donc pour eux d’utiliser un smartphone. Pour parer ce problème, Trringo a mis en place des plateformes téléphoniques pour que les fermiers puissent passer commander par téléphone.

L’application a été lancée en juin dernier dans les états du Karnataka et du Mahārāshtra, dans le Sud-Ouest de l’Inde. D’ici la fin de l’année, un développement dans six autres états est prévu.

Sources :
https://www.trringo.com/
http://timesofindia.indiatimes.com/
http://www.mahindra.com/

Auteur : Daphné Savoundiraradjane, Chargée de communication, Keley Consulting.

Nous contacter

Contactez-nous
Partager cet article:

Inscrivez-vous à La newsletter keley

Recevez tous les mois nos paroles d'experts et l'actualité du digital dans notre newsletter.

Merci ! Votre message a bien été envoyé.
Désolé ! Votre message n'a pu être envoyé.