EXPERTISE + LIBERTÉ
= OPINIONS

Transformation digitale : 5 résolutions pour 2018

Publié le
24/1/2018
|
Pierre Guimard
|
Transformation digitale
Publié le
24/1/2018
Pierre Guimard
|
Transformation digitale

La période de début d’année est propice aux résolutions qui sont, en règle générale, des actions repoussées depuis longtemps. "Les bonnes résolutions sont des chèque tirés sur une banque où l’on n'a pas de comptes courants" disait Oscar Wilde. Transposées au monde du digital, voici quelques idées, non exhaustives, qui pourraient s’avérer à la fois utiles et réalistes.

Piloter la transformation digitale grâce au monitoring

Au cours de nos différentes interventions au sein d’entreprises de toutes tailles, je suis toujours surpris par l’absence d’indicateurs. Le monitoring fait partie des tâches importantes mais non urgentes, celles qui passent souvent à la trappe. Les outils existent et l’on se focalisera d’abord sur les fondamentaux comme les coûts d’acquisition ou le suivi des parcours clients dans un cadre multicanal.  On ajoutera aussi des indicateurs internes pour suivre la mise en place de nouveaux processus ou l’évolution des attitudes des équipes par rapport au changement digital.

Se mettre en conformité avec le RGPD

Liée de contraintes légales, cette résolution aurait-elle plus de chance d’être tenue que les autres ?  Rien n’est moins sûr. Selon une étude que nous avons menée auprès d’une quarantaine de décideurs, seules 8 % des entreprises seraient actuellement prêtes.  La menace de pénalités de 4 % du chiffre d'affaires a souvent été brandie de façon exagérée mais l’échéance de Mai 2018 se rapproche. Notre étude montre qu’un grand nombre d’entreprises ne savent pas où elles en sont de leur projet. La première résolution consistera donc à diligenter un audit rapide de la situation.

Lancer enfin des actions concrètes dans la donnée

Toujours selon cette étude, moins de 10 % des entreprises reconnaissent utiliser correctement la donnée de leur entreprise. Sans construire une "usines à gaz", il est possible de chercher des victoires rapides en faisant se parler les différents systèmes de l’entreprise. Le coût des solutions, des DMP aux outils de CRM en passant par le marketing automation, a baissé. Les bases de données externes permettant un ciblage comportemental ultra fin sont aussi plus accessibles.  Lancer un ou plusieurs pilotes dans l’année est donc une résolution réaliste.

Innover en écoutant (vraiment) ses clients

"Mettre le client au coeur de la stratégie" est une incantation fréquente que l’on entend même dans les administrations les plus revêches. Dans les faits, un directeur marketing voit un client 2 ou 3 fois par an, ce qui explique des projets baroques et pas toujours utiles. Au delà de l’approche de design thinking, un must have de l’innovation, il est aussi possible de mettre en place des solutions simples comme un club utilisateurs. Une initiative toujours riche en enseignements et qui facilitera bien des décisions.

Formaliser une feuille de route digitale

Le monde du digital est un panorama inouï de possibilité. Un directeur du digital peut en éprouver le vertige. Il devra aussi résister aux pressions pas toujours bien informées de l’organisation pour lancer des projets gadgets peu contributifs. Lancer un chat bot peut être une excellente initiative mais est-ce forcément une priorité ?  En matière de projets, séparer le bon grain de l’ivraie nécessite un peu de recul. Prendre le temps de formaliser sa stratégie est utile pour ce faire. Le début d’années est aussi l’occasion de se donner du champ.

Pierre Guimard, Directeur Associé Fondateur, Keley Consulting

Auteur : Pierre Guimard, Directeur Associé, Keley Consulting

Contactez-nous
Partager cet article:

Inscrivez-vous à La newsletter keley

Recevez tous les mois nos paroles d'experts et l'actualité du digital dans notre newsletter.

Merci ! Votre message a bien été envoyé.
Désolé ! Votre message n'a pu être envoyé.