EXPERTISE + LIBERTÉ
= OPINIONS

RGPD : des outils, pour quoi faire ?

Publié le
13/9/2017
|
BAUDOUIN DU BARET
|
RGPD
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Publié le
13/9/2017
BAUDOUIN DU BARET
|
RGPD

La mise en conformité des entreprises au Règlement Général de Protection des Données (RGPD) a donné lieu à l’apparition de nombreuses solutions logicielles. Selon quels critères choisir son outil RGPD ? Quelles sont les grandes fonctionnalités proposées ?

Un projet RGPD nécessite la production et la centralisation de nombreux documents qui doivent être maintenus et actualisés de façon pérenne et continue. Ces outils aident à la formalisation des documents requis et permettent un suivi et une sécurisation de toutes modifications de ces documents. Par ailleurs, ils proposent généralement des fonctions de gestion de projet adaptées au cas spécifique de projet RGPD.

Certains vont plus loin et automatisent une partie des contrôles nécessaires comme la collecte des consentements ou le mapping des données collectées ou encore la gestion d’un portail dédié aux consentements et à la portabilité des données personnelles.

RGPD : des outils d'origine diverse

Les éditeurs de ces outils se multiplient, ce qui offre un large choix, de la solution reconnue et à résonnance internationale comme TrustArc (anciennement TRUSTe) à la jeune start-up comme Privitar. Mais on trouve aussi des acteurs français comme la société PrivaCil-DPMS ou le groupe ActeCil. La majorité des outils fonctionne en mode SaaS. ActeCil propose néanmoins l’installation de son logiciel sur les serveurs de l’entreprise cliente.

Les solutions proposées peuvent être dédiées à tout ou partie des besoins liés à la mise en conformité RGPD. Nous avons retenu les principaux besoins fonctionnels suivants :

tableau outil RGPD


*Gain : évalué à partir du temps nécessaire à la mise en place de la fonction et de la difficulté à la traiter sans outil dédié

Keley-Data a lancé une étude comparative des différentes solutions existantes à ce jour (de nouvelles apparaissent encore…). En préambule de cette étude, nous vous livrons les 6 critères qui nous ont paru les plus différenciants, en dehors du prix évidemment :

Tableau 6 critères pour choisir son outil

Photo de l'auteur de l'articleBAUDOUIN DU BARET

Consultant chez Keley Data

Diplômé d’HEC et après 3 années d’expérience dans le conseil en réduction de coûts et en data marketing, Baudouin a rejoint Keley en 2017 où il intervient sur des problématiques de stratégie digitale, gestion de projet agile, accompagnement au choix et à la mise en place d’outils (CRM, DMP, etc.) et mise en conformité RGPD.

Baudouin a notamment travaillé pour Système U, La Poste, Optic 2000 ou encore des start-ups comme Marcel et Sendinblue.

Vous avez un projet digital ? Vous souhaitez concevoir, construire, valoriser ?

Contactez-nous
Partager cet article :

Commenter cet article :

Merci ! Votre message a bien été envoyé.
Désolé ! Votre message n'a pu être envoyé.

Commentaires

Inscrivez-vous à La newsletter keley

Recevez tous les mois nos paroles d'experts et l'actualité du digital dans notre newsletter.

Merci ! Votre message a bien été envoyé.
Désolé ! Votre message n'a pu être envoyé.