EXPERTISE + LIBERTÉ
= OPINIONS

Optimiser son classement sur l’Apple Store

Publié le
25/5/2016
|
Josué Solis
|
Optimisation
Publié le
25/5/2016
Josué Solis
|
Optimisation

Pourquoi une application apparaît-elle dans la page d’accueil de l'Apple Store pendant seulement quelques jours alors que d'autres y restent pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois ? Comment tirer profit de l’animation éditoriale réalisée par les équipes de l’Apple Store ? Après avoir traité des meilleures pratiques pour référencer une application dans les catégories et moteurs de recherche des stores mobiles (lire notre article sur l’App Store Optimisation - ASO), gros plan sur l’algorithme de classement de l’Apple Store.

Avec plus de 1 000 nouvelles applications soumises chaque jour sur les stores, la compétition est intense. En premier lieu, il faut avoir en tête qu’il existe un algorithme de classement permettant la mise en avant automatique de certaines applications de qualité. Plusieurs critères rentrent en ligne de compte :

  • Le nombre de téléchargements de l’application,
  • Les avis des utilisateurs,
  • La fréquence des mises à jour,
  • Les ventes générées directement par l’application.

Selon certaines sources, il faut plus de 10 000 téléchargements journaliers pour qu’une application remonte sur la page d’accueil de l’Apple store français et plus de 100 000 aux Etats-Unis. Si votre acquisition se base essentiellement sur de l’achat publicitaire, vous pouvez alors facilement calculer le coût que cela représente. Mais pour être classé dans les premiers résultats, il faut élaborer une stratégie d’acquisition large et variée mais, surtout, soutenue dans le temps.

Sans surprise, l’algorithme de l’Apple store prend en compte les téléchargements de l’application sur une période glissante de 3 à 5 jours minimum. Si vous misez tout sur une période plus courte, vous risquez de voir vos efforts s’essouffler rapidement. Il faut donc créer un effet de levier et différer toutes vos campagnes de quelques jours afin d’enclencher des cycles de téléchargement vertueux.

Naturellement, si l’App Store prend en compte un fort taux de téléchargements sur une période, ce qui enclenchera une remontée de votre application dans les résultats, il faut renouveler ce cycle afin de le maintenir artificiellement. Vous disposerez alors de téléchargements organiques gratuits comme le montre le schéma ci-dessous.

Méthode acquisition Apple Store

Les téléchargements d’applications sont généralement plus importants le week-end, les coûts d’acquisition augmentant proportionnellement pendant cette période. Afin de bénéficier d’effets de levier et d’un coût d’acquisition plus bas, il est préférable de démarrer sa campagne en milieu de semaine, au plus tard le jeudi.

Il sera alors possible de mieux gérer les enchères pendant le week-end et de bénéficier des algorithmes de classement de la part des Facebook Ads et de Google Adwords. Pour cela, il faut laisser glisser la campagne pendant 3 à 4 jours puis recommencer le jeudi suivant. Mais il faut surtout compter sur tous les leviers d’acquisition spécifiques aux applications mobiles avec des solutions comme Tapjoy et Nativex ou des plateformes d’Offer Wall qui sont généralement plus performantes.

Avoir une application de qualité et vivante

Les avis clients sont essentiels pour être bien référencé dans sa catégorie, mais aussi pour remonter devant les autres applications sélectionnées. Pour rappel, les éléments essentiels d’une application de qualité sont :

  • Une expérience utilisateur fluide et intuitive avec un UX design travaillé,
  • Un test régulier de l’application pour éviter tout bug intempestif,
  • Une notation demandée aux seuls utilisateurs réguliers de l’application,
  • Des mises à jour fréquentes afin de renouveler les notations si une version a trop de mauvaises notes.

Il faut donc constamment tester et retravailler son application pour que les utilisateurs aient la meilleure expérience possible et une opinion positive.

En plus des mises à jour, il faut aussi que l’application trouve sa place dans la stratégie éditoriale du store (mise en avant par thématique, par saisonnalité ou par événement). A titre d’exemple, les applications musicales peuvent être mises en avant pour la fête de la musique, les applications de tennis ou d’actualités sportives avant le tournoi de Roland Garros, etc.

Avoir une application universelle et rentable

Apple, qui doit choisir parmi des milliers d’applications, a un dernier critère de sélection basé sur la disponibilité d’un service sur tous ses supports (iPhone, iPad, iWatch, etc.). Cela demande plus de travail et doit bien sûr correspondre à son domaine d’activité, mais plus on utilise les outils d’Apple, plus celui-ci prend en compte les efforts fournis. Exemple avec iCloud, un service permettant de sauvegarder les données des utilisateurs ou de gérer du contenu. Enfin, si l’on dispose d’une application qui comprend des achats intégrés, cela sera aussi pris en compte car c’est source de revenus directs pour Apple.

Conclusion

Une stratégie d’acquisition mobile est large et complexe. Il faut savoir l’anticiper et la planifier pendant la phase même de conception de son application. Pour cela, il faut comprendre tout l’écosystème du mobile et des stores mobiles afin de tirer au mieux avantage de ceux-ci et de se différencier de la concurrence.

Mais il faut surtout avoir une vision claire de tous les leviers d’acquisition possibles et spécifiques au mobile pour rentabiliser ses dépenses. Car, sauf cas exceptionnel, dans le cas des jeux ou si vous êtes une marque reconnue, une application mobile doit être « sticky » et virale pour générer automatiquement beaucoup d’utilisateurs sans réelle stratégie d’acquisition.

En revanche, si vous arrivez à combiner ces trois leviers avec un service de qualité, votre application générera automatiquement un effet « Growth hacking » et deviendra l’un des piliers des App stores à l’instar de Snapchat ou de Clash of clans.



Auteur : Josué Solis, Manager, Keley Consulting

Nous contacter

Contactez-nous
Partager cet article:

Inscrivez-vous à La newsletter keley

Recevez tous les mois nos paroles d'experts et l'actualité du digital dans notre newsletter.

Merci ! Votre message a bien été envoyé.
Désolé ! Votre message n'a pu être envoyé.