Logo de Keley Consulting
Menu burger à 3 traitsCroix blanche de fermeture du menu
EXPERTISE + LIBERTÉ
= OPINIONS
Filtrer

Open innovation : comment impliquer tout le monde ?

L’open innovation est une démarche qui permet de développer des innovations grâce au partage et à la collaboration. Dans les grandes entreprises, elle se matérialise souvent via l’intégration de structures externes (startups/incubateurs, fournisseurs, partenaires, filiales étrangères, sociétés sœurs, partenaires, universités/écoles…) dans leurs programmes d’innovation. C’est un processus complexe qui nécessite une adoption de toutes les strates d’une organisation pour assurer sa réussite.

Un problème culturel au sein des organisations

Or, la réalité des faits montre que ses principes ont du mal à infuser les organisations au-delà des fonctions directement exposées à ces structures externes. La diffusion et la circulation des idées issues de l’intelligence collective extérieure à l’organisation se limitent alors à une poignée d’individus : l’Innovation, les Achats, les Partenariats, les métiers en charge d’intégrer les solutions innovantes externes et dans les cas les plus heureux le ComEx.

Une telle différence d’adoption fait émerger des concepts difficilement industrialisables lorsqu’il s’agit de s’interfacer avec le « back end » d’une organisation. C’est là que réside tout l’enjeu culturel du processus d’open innovation : acculturer l’ensemble des collaborateurs aux principes et méthodologies de l’open innovation pour réussir la transition entre le « front end » (cf départements et individus cités plus haut) et le « back end » (les métiers et fonctions historiques : commercial, marketing, production, logistique, supports, etc.).

Les deux leviers du/de la responsable open innovation pour réussir

Le premier incombe au « front end ». Il consiste à éduquer à l’open innovation les individus qui composent le « back end ». Pour la majorité d’entre eux, c’est une démarche nouvelle. L’objectif est de lever les obstacles culturels et psychologiques pouvant être issus de la personnalité individuelle, la maturité professionnelle, le style de management du N+1 ou encore le sentiment d’appartenance à l’organisation.

L’exercice d’acculturation à l’open innovation requiert des qualités pédagogiques importantes et passe par la multiplication de moments de rencontre (formels ou informels) pour engager progressivement l’ensemble des membres de l’organisation. Voici quelques exemples d’approches possibles, qu’il est nécessaire de combiner pour s’adresser à tous :

  • Diffuser des articles ou des vidéos sur les canaux de communication interne (écrans, réseaux sociaux internes, intranet),
  • Intervenir lors de plénières ou comités de direction,
  • Organiser un événement « open innovation » ludique dans un cadre dépaysant (petit déjeuner, serious game, pot),
  • Networker à la machine à café ou un peu plus formellement lors d’entretiens individuels.
Le sujet vous intéresse ? Découvrez nos compétences dans le domaine :

Le second levier relève directement de la Direction et des cadres exécutifs. Sans une impulsion forte au sommet de l’organisation, toute transformation se heurtera à de telles résistances qu’elle sera voué à l’échec. Il est donc de la responsabilité du/de la manager open innovation d’aller constamment rechercher le buy-in des cadres exécutifs dans l’ensemble des démarches et pratiques d’open innovation. C’est à la fois un gage d’implication de la part de ces derniers, mais également un signal fort envoyé à toute l’entreprise qui finira par rallier les plus grands réfractaires au changement.

Commentaires

Benjamin Perroud

Manager et lead Pôle Innovation chez Keley Consulting

Passionné par l'univers startup et expert en projet d'innovation, Benjamin a accompagné Axa et les startups ShopZilla et Twenga.

Partager cet article :

Vous avez un projet digital ? Nous pouvons vous aider à définir et concrétiser rapidement votre stratégie.

Contactez-nous
Filtrer

Inscrivez-vous à la newsletter Keley

Recevez tous les mois nos paroles d'experts et l'actualité du digital dans notre newsletter.

Merci ! Votre message a bien été envoyé.
Désolé ! Votre message n'a pu être envoyé.

La collecte des informations demandées est nécessaire au traitement de votre demande par Keley, unique entité habilitée au traitement. Elle vous permettra de recevoir chaque mois la newsletter Keley, mais aussi de recevoir en avant-première des invitations à nos événements et de donner votre avis lors d'enquêtes. Pour tout autre type de contact, votre consentement sera au préalable recueilli. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de nous en faire la demande par email à  communication@keley-consulting.com.