EXPERTISE + LIBERTÉ
= OPINIONS

Innovation : une question de culture plus que d'argent

Publié le
15/5/2017
|
Ines Bel Hadj Amor
|
Culture
Publié le
15/5/2017
Ines Bel Hadj Amor
|
Culture

L’innovation constitue un enjeu majeur pour les organisations traditionnelles face aux jeunes pousses. Dans le cadre d’une concurrence internationale accrue et d’un marché volatile à la recherche d’offres toujours plus personnalisées et novatrices, l’innovation systématique et organisée est un impératif.

Si les start-ups, de par leur plus grande tolérance au risque, sont à même d’adopter des processus agiles, pour les organisations traditionnelles le risque de paralysie menace les tentatives des entreprises. Pour éviter cela, celles-ci doivent combiner organisation, méthodes et outils au sein d’un processus systémique en évitant de multiplier les bonnes pratiques à la mode de manière irrégulière.

Un cap pour innover

Dans un premier temps il est essentiel de s’accorder sur le sens que revêt l’innovation pour les entreprises. Si elle est parfois perçue comme la trouvaille ou la solution quasi magique qui permettrait d’accélérer la croissance, de gagner des parts de marché ou de renforcer l’image de marque, l’innovation constitue avant tout le processus exigeant qui permet d’aboutir à ces résultats. L’innovation n’est donc pas un but mais le moyen d’atteindre ses ambitions.

Pour conduire le processus d’innovation il est nécessaire de fixer un cap en cohérence avec la stratégie globale de l’entreprise. La formulation de l’Innovation Intent constitue la première brique de cette stratégie ; elle consiste à articuler de manière concise le périmètre d’action du processus d’innovation et d’en clarifier les objectifs. Cette étape permet d’augmenter significativement les chances de succès en définissant le challenge fixé ainsi que le cadre temporel.

Pour traduire la déclaration d’intention dans la réalité de l’organisation, il est ensuite nécessaire de mettre en place les talents et de leur donner les moyens d’atteindre l’objectif fixé.

L’innovation sera transversale ou ne sera pas

La question des talents est cruciale lorsqu’il s’agit d’innovation. Les erreurs courantes consistent à confier l’innovation aux équipes R&D ou marketing uniquement ou encore à concentrer les efforts sur les compétences dites « créatives ». Or, il est nécessaire de mettre en place une équipe transversale en veillant à inclure l’ensemble des activités clefs de l’organisation.

Pour ce faire, certaines organisations ont recours à une organisation sous forme d’Innovation Lab, à l’image d’Apple, Nike, Google X, Walmart ou encore Airbus. Cette option consiste à mettre en place une équipe pluridisciplinaire, indépendante, autonome et dédiée à l’innovation en soutien de la structure existante en charge des activités de gestion courante. La mise en place d’un Innovation Lab permet de relever deux challenges :

  • Trouver le bon équilibre entre préserver le statu quo et le challenger en maintenant l’équilibre entre la continuation des activités productives et commerciales qui constituent la source de revenus de l’entreprise tout en conduisant des activités plus expérimentales
  • Développer un niveau d’agilité à travers la décentralisation de l’activité d’innovation auprès d’une plus petite unité autonome à travers un processus de validation allégé

Les équipes des Innovation Labs sont volontairement réduites en termes de taille mais fortement diversifiées notamment en termes de compétences. On y trouve des rôles tels que Digital Strategist, Développeurs, UX Designers, Business Analysts, Products Specialists mais aussi des employés et managers des différents départements de l’entreprise tels que la logistique, les achats ou encore le marketing pour s’assurer d’instiller une part de la culture d’entreprise existante au sein du Lab.

Afin de favoriser la créativité et la collaboration au sein de l’Innovation Lab des potentiels blocages bureaucratiques, il est d’usage de créer un espace dédié à l’écart des locaux de l’entreprise. Néanmoins il est essentiel de préserver les liens entre le Lab et la maison mère à travers des réunions, des outils de téléprésence et des rotations d’équipes pour éviter de créer des tensions et des guerres de pouvoir.

Pour renforcer les compétences de l’Innovation Lab, certaines entreprises font le choix d’inclure des partenaires de manière ponctuelle. Inclure des fournisseurs, des consultants ou encore des start-ups permet de créer des synergies, d’élargir la réflexion et de renforcer la créativité. L’Innovation Lab constitue également une opportunité de mieux comprendre le marché en impliquant des utilisateurs suffisamment tôt dans le processus d’idéation.

L'investissement compte moins que la culture

L’étude Global Innovation 1000 de Strategy & démontre que les entreprises identifiées par leurs pairs comme étant les plus innovantes détiennent un ratio investissement / revenus inférieur à la moyenne de leur industrie. Si l’investissement financier n’est pas une garantie de succès en termes d’innovation, la culture d’innovation est, en revanche, fondamentale.

Le succès de l’innovation dans une grande entreprise nécessite une gestion proactive du changement à l’échelle de l’organisation. Dans ce cadre, le rôle du leader est clef pour dépasser la résistance et l’inertie souvent inévitables.

La culture d’innovation se muscle et s’entretient notamment à travers la définition de plusieurs rôles au sein de l’entreprise :

  • Les Innovateurs en charge de produire les résultats d’innovation, appliquer les méthodes et outils pour aboutir à des idées, des prototypes (typiquement l’Innovation Lab)
  • Les Champions en charge de définir les pratiques et processus nécessaires à l’innovation
  • Les Leaders en charge de définir les politiques et la stratégie d’innovation

La mise en place d’un Innovation Lab contribue également à instaurer un climat favorable en envoyant un signal fort quant à la volonté de l’entreprise de placer l’innovation au cœur de sa stratégie. Le fonctionnement et l’état d’esprit type « startups » permet d’introduire au sein de l’entreprise une culture plus entrepreneurial et plus agile.

L’innovation représente un défi pour les organisations traditionnelles. Ainsi fixer un cap, mettre en place une équipe transversale et favoriser la culture d’innovation sont autant de facteurs clefs de succès incontournables qui permettent de se différencier sur un marché en constante accélération.

Auteur : Ines Bel Hadj Amor, Consultante, Keley Consulting


Nous contacter

Contactez-nous
Partager cet article:

Inscrivez-vous à La newsletter keley

Recevez tous les mois nos paroles d'experts et l'actualité du digital dans notre newsletter.

Merci ! Votre message a bien été envoyé.
Désolé ! Votre message n'a pu être envoyé.